• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Jean Pierre

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 757 0
1 mois 0 34 0
5 jours 0 7 0

Derniers commentaires


  • Jean Pierre 26 juin 00:12

    @Spartacus

    Voila le commentaire que je met en cause : « Si l’Argentine produit du soja, c’est que des écolos ont décidé que le pétrole était le mal absolu et qu’il fallait mettre des produits agricoles dans le carburant. Vous savez, le E10 ». 
    Les écolos, qui sont visiblement mieux informés que vous (et ne confondent pas biodiesel et éthanol par exemple) considèrent que la production d’agrocarburants en monoculture intensive, via des plantes OGM (soja argentin), sur des terres gorgées de pesticides et d’engrais chimiques, sur des sols parfois issus de déforestation (huile de palme), qu’il faut parfois arroser (éthanol tiré du maïs Américain) et qu’il faut transporter d’un bout à l’autre de la planète, est une aberration pour l’environnement. Les alertes qu’ils lancent sur cette situation, les informations qu’ils font circuler, ont contribué à pousser l’union Européenne à taxer l’importation des agrocarburants et a créer un label de durabilité des agrocarburants. 
    Par ailleurs les écologistes ont toujours refusé le terme « biocarburant » car il crée une confusion en laissant penser que ces produits seraient issus de l’agriculture biologique ce qui est notoirement faux. Les écologistes pensent et agissent donc exactement dans le sens inverse de vos affirmations et n’ont aucune responsabilité dans le développement du soja argentin. 
    Rappelons que la mise au point du diester par l’Institut du Pétrole dans les années 70 répond à une demande des producteurs d’oléagineux (colza, tournesol). L’incorporation d’agrocarburant a eu pour première motivation le besoin d’écouler des excédents agricoles. L’Europe a appuyé la demande de ce lobby agricole qui d’ailleurs n’aime pas du tout les écologistes. Si l’Europe a présenté cette mesure comme « écologique », c’est de la com mensongère et les écologistes n’y sont pour rien.
    Même si l’argentine est le premier producteur d’agrocarburant à base de soja et qu’elle exporte cette production, cet agrocarburant reste marginal par rapport à la production mondiale d’agrocarburants. L’essentiel des agrocarburants consommés en Europe est d’origine Européenne et la part du soja argentin est restée très faible. La décision Européenne de taxer et de freiner les importations argentines, ce qui aura pour effet de faire diminuer là bas les surfaces consacrées au soja OGM, est une excellente nouvelle pour les écologistes.
    Je maintient donc, malgré vos insultes, votre vulgarité et votre lien sans intérêt, que les écologistes ne sont pas responsables du soja Argentin, qu’au contraire, ils combattent ce mode de production agricole, que vous êtes très mal informé et que votre commentaire est diffamatoire. 

  • Jean Pierre 25 juin 01:03

    @Spartacus
    L’attaque de l’écologie et des écologistes que vous faites dans l’article et dans les commentaires, c’est le cœur du sujet.

    Je comprends bien que vous aimeriez publier librement vos inepties et vos attaques en n’ayant aucune contradiction. Pour cela, il existe des médias ne prévoyant pas de commentaires de la part des internautes, donc sans contradiction. Essayez de leur proposer vos articles. Mais vu le niveau, j’ai quelques doutes... 
    En attendant de devenir un journaliste digne de ce nom capable d’étayer vos propos de façon sérieuse et documentée, vous publiez vos articles sur Agoravox qui est ouvert au commentaires. Si ce principe de libre contradiction vous déplaît, allez publier ailleurs.
     Effectivement, il n’y a pas que vous dans la vie. Et heureusement ! Par contre, il n’y a que vous pour proférer des inepties à jet continu tout en vous permettant d’insulter les courants d’opinions différents du votre ou de diffamer ou de mépriser des personnes qui connaisse pourtant leur sujet mieux que vous. 

    Je vous ai calmement et de façon argumentée expliqué que la prudence dans les manipulations génétiques était justifiée. C’est un point de vue qui semble respectable. Vous présentez cette prudence comme un refus systématique (comme si vous connaissiez la pensée de tout le monde) et ce refus systématique (largement inventé par vous) comme « un obscurantisme » et même textuellement « un crime contre l’humanité ». Rien de moins. 
    Ajoutant la bêtise à la diffamation, vous reprochez ensuite aux écologistes d’avoir imposé le soja OGM en Argentine. Ou vous dites que l’on fait de l’éthanol avec le soja.
    Cela méritait une réponse. Ne vous plaigniez pas des effets de vos propres propos. Au lieu de sombrer dans la vulgarité, assumez les.


  • Jean Pierre 23 juin 23:01

    @Spartacus
    Je dois corriger encore une fois une de vos contre-vérités, ce qui devient fatiguant à force. Faites un effort pour éviter de dire n’importe quoi. Merci.

    « Si l’Argentine produit du soja c’est que les écolos, etc... ». Une seule phrase et plein d’inepties.Vous battez vos records !
    Le soja est un médiocre producteur d’agrocarburant. S’il est abondamment planté en Argentine c’est pour l’alimentation humaine et animale. En alimentation animale, il vient surtout en complément du maïs, pauvre en protéine et matière grasse. Si on voulait l’utiliser en agrocarburant, il produirait (et en faible quantité) une huile pouvant se substituer au gazole alors que l’éthanol dont vous parlez est utilisé comme substitut de l’essence. Pour l’Amérique du sud, l’éthanol est principalement produit au Brésil à partir de la canne à sucre (nettement plus productive en agro-carburant que le soja).
    Le choix fait au Brésil de produire des agrocarburants (surtout de l’éthanol) à partir de la canne à sucre date des années 80 et de la dictature militaire de l’époque. J’aimerais bien que vous nous expliquiez comment les écolos auraient pu imposé aux dictatures d’Amérique du Sud certaines productions...
    Le choix fait en Europe d’incorporer des agrocarburants résulte d’une volonté Européenne d’écouler des excédents agricoles Européens. Il est possible pour des raisons de communication, que cette mesure ai été vaguement présentée comme « écologiste » mais les écologistes n’y sont pour rien. C’est ainsi que l’éthanol européen est tiré de la betterave à sucre et que le colza et le tournesol fournissent des huiles pouvant remplacer le gazole. Betteraves, colza et tournesol sont des cultures européennes, contrairement au soja argentin dont vous parlez.
     Il est très peu utilisé en Europe d’agrocarburants importés en raison d’une taxe à l’importation. Sur les énormes quantité de soja produits en Argentine pouvez-vous nous dire quelle est la part convertie en Ethanol destiné à l’Europe ? J’attends vos chiffres avec beaucoup d’intérêt.

    Tout cela étant dit, que viennent faire les écolos dans vos affirmations ? On comprends finalement que votre article et vos commentaires n’ont pas du tout pour but d’informer. Leur lecture attentive montre au contraire que vos « informations » ne sont que des ramassis d’erreurs grossières ou de mensonges plus ou moins délibérés. Mais ces articles et ces commentaires sont surtout des prétextes vous donnant l’opportunité de déverser votre animosités sur certaines catégories de personnes ou d’idées que vous ne comprenez pas (écologistes ou « gauchistes » entre autres). Cette animosité vous aveugle tellement que vous êtes prêt, comme je le montre, à avancer les pires mensonges et les pires énormités. 
    Pour défendre leurs intérêts certains lobbys fortunés produisent à la chaîne ces mensonges et ces énormités et les diffusent sur Internet. Et il est triste que des gogos dans votre genre les colportent sans vérification et avec une totale absence d’esprit critique. 


  • Jean Pierre 23 juin 01:50

    @Spartacus
    « Les tests ont été réalisés sur des abeilles ».

    Les tests ont étés réalisés en laboratoire. On est exactement dans la situation des tests faits pour les néonicotinoïdes. En laboratoires ces molécules ne tuaient pas les abeilles. Mais ces molécules qui, comme votre OGM, s’attaquent au système nerveux central d’insectes, causent une forte mortalité dans la nature en affectant les capacités d’orientation des abeilles (capacités inutiles en labos). 
    L’étude présentée parle d’absence de mortalité des abeilles dans les conditions de l’étude, c’est à dire en labo. Elle ne dit rien sur les effets en milieu naturels. Et ces effets, en raison de la complexité du vivant, sont infiniment plus difficiles à évaluer.

    Par ailleurs, l’inventeur d’un procédé, d’une molécule ou d’un OGM ayant potentiellement une très forte valeur marchande est évidemment tenté d’en maximiser les possibles avantages et d’en minimiser les éventuels dangers. C’est ce qui s’est passé dans le cas des PCB, de la Depakine, du Médiator et de bien d’autres molécules toxiques dont les études étaient elles aussi faites par leurs inventeurs.
    Etre conscient de cette réalité, et rester prudent à l’apparition de nouveaux « miracles » technologiques n’est qu’une forme de lucidité. Une telle attitude, qui aurait pu éviter de nombreuses morts, mérite mieux que vos insultes.


  • Jean Pierre 23 juin 00:29

    @sarcastelle
    Tout simplement parce que son usage conduit rapidement a des résistances au DDT chez les moustiques.







Palmarès



Agoravox.tv