• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Sylvain Rakotoarison

Sylvain Rakotoarison

http://www.rakotoarison.eu


« Seul est éternel le devoir envers l'être humain comme tel. »

Citation de la philosophe Simone Weil tirée de son livre "L'Enracinement" (éd. Gallimard) publié en 1949 après sa mort.


« La contestation peut être vive, le jugement sévère, mais à condition de se tenir à un certain niveau intellectuel et moral qui n'en rend que plus percutants la contestation et le jugement. » (Étienne Borne)


 

Tableau de bord

  • Premier article le 08/03/2007
  • Modérateur depuis le 21/03/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1523 639 38691
1 mois 20 2 276
5 jours 3 0 24
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 331 256 75
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : nombre de visites













Derniers commentaires


  • Sylvain Rakotoarison Sylvain Rakotoarison 31 mai 21:31

    À Surya,

    Oui, vous avez raison, les Français ne manquent pas d’idées mais de la capacité (envie peut-être plus que compétence ?) à transformer ces idées en véritables projets d’entreprise, d’une part ; et de sources de financement au départ de l’entreprise (banque, business angels, etc.) d’autre part. Avec toutes les contraintes, il faut être en effet un peu fou pour se lancer dans une telle aventure.

    Je me permets de corriger votre expression « années Mitterrand » : la première dizaine d’années en pleine expansion du Futuroscope correspondrait plutôt aux « années Monory » qui a porté ce projet avec tous les moyens qu’il avait à disposition, à savoir le conseil général qu’il présidait, mais aussi le ministère qu’il occupait au début et aussi la Présidence du Sénat (entre 1992 et 1998) qui lui a ouvert beaucoup de portes. La relance du parc ne s’est faite qu’après l’arrivée de Jean-Pierre Raffarin à Matignon et au conseil régional.

    Cordialement.


  • Sylvain Rakotoarison Sylvain Rakotoarison 28 mai 11:36

    « Le 23 mars 2012, il devient député après le décès d’Antoine Rufenacht. »

    Êtes-vous bien sûr de vos informations ?
    Si elles ont la même véracité que la phrase citée...
    Antoine Rufenacht doit vous remercier de son enterrement prématuré !
    Cordialement.


  • Sylvain Rakotoarison Sylvain Rakotoarison 23 avril 17:07

    Si vous saviez lire, vous auriez lu que le choix du sondage n’est pas subjectif mais le dernier réalisé, donc, le plus proche de l’élection. J’ai indiqué sa date précisément pour montrer la proximité avec la date du scrutin. Pour 2017, il fallait effectivement parler en heures, vu le nombre très grand de sondages.
    La manipulation, vous devez mieux connaître que moi ce que c’est.
    Cordialement.


  • Sylvain Rakotoarison Sylvain Rakotoarison 4 octobre 2016 13:44

    À votre avis, qui finance les emplois publics ?

    En allégeant le train de vie de l’État, on réduit les taxes et impôts et on fait redémarrer l’économie marchande, seule créatrice de richesse. Les dépenses publiques sont le fait de redistribution de la richesse, cette redistribution est nécessaire (seuls les anarchistes sont contre le principe d’un État) mais la richesse, il faut bien qu’elle soit créée pour être redistribuée. L’Espagne et l’Italie ont pris ce virage brutal et leur économie redémarre, l’Allemagne il y a douze ans. La France, plombée par 30 milliards d’euros de prélèvements obligatoires supplémentaires depuis 2013, s’enlise toujours (et seule) dans le chômage et continue de perdre des emplois (alors que le gouvernement Valls se vante d’avoir créé des emplois publics, cherchez l’erreur !).

    La mesure est « radicale », selon l’expression de François Fillon, elle est discutable, on peut s’y opposer par dogme, mais elle est cohérente. La campagne est là justement pour en discuter. C’est l’un des enjeux de la primaire LR, entre rupture (Fillon, Le Maire et Sarkozy) et « douceur » (Juppé).

    Cordialement.


  • Sylvain Rakotoarison Sylvain Rakotoarison 4 octobre 2016 08:35

    À Ruut,

    Bonne question que j’aurais pu anticiper. Lorsque la comète s’éloignera du Soleil, la température sera tellement basse que l’électronique de la sonde Rosetta serait de toute façon détruite si elle était restée en orbite autour de la comète. Si elle a tenu le coup au début de la mise en orbite (en automne 2014), c’est grâce à des résistances chauffantes, mais la sonde n’aurait plus assez d’énergie pour les faire fonctionner une fois s’éloignant du Soleil.

    Donc, il y a deux idées : d’une part, arrêter proprement un équipement spatial, arrêter ses émissions sur des fréquences qui pourront être réutilisées pour d’autres missions et éviter la pollution spatiale (dans ce cas, le risque est minime, au contraire de l’orbite terrestre) ; d’autre part, le plus intéressant, c’est que les quatorze heures de descente vers le sol de Tchouri ont permis de recueillir des informations nombreuses (analyses spectro, photos, etc.) totalement nouvelles grâce à la proximité du sol. C’était donc un choix délibéré, renforcé par l’obsolescence déjà actuelle des équipements électroniques de la sonde (qui datent d’une vingtaine d’années).

    Quant à douter de la réalité de cette mission, cela fait assez sourire puisque les missions spatiales comme les projets scientifiques à grande échelle (par exemple, le LHC), sont visibles, seconde après seconde, par toute personne se connectant sur Internet. Une telle transparence est d’ailleurs très contraignante pour les scientifiques, puisque c’est comme si vous aviez une caméra branchée sur Internet derrière vous en permanence pendant vos heures de travail. Le moindre incident est donc immédiatement connu et nécessite une communication adéquate.

    Il est d’ailleurs assez paradoxal de voir remettre en doute à la fois la réalité de la mission et le fait que cette mission était quasi-impossible à remplir. La probabilité de succès était très faible car chaque étape pouvait faire échouer l’ensemble de la mission (au même titre que la présence d’un écrou a fait crasher le Concorde). D’ailleurs, malgré l’exploit, il y a eu des difficultés avec le robot Philae dont les panneaux solaires ont été mal orientés. Le scénario n’était pas écrit...

    Cordialement.







Palmarès